La fédération « aventuriers du bout du monde (A.B.M.) est nationale avec une maison mère implantée à Paris. Sur les dix antennes réparties sur toute la France, une siège à Rennes…

 

« Et bien que nous ayons un président national, chaque antenne a son propre fonctionnement ! » Jean Paul Louis a tout du grand voyageur et ses yeux s’illuminent quand il narre ses voyages : « enfant, j’avais une passion pour l’Asie… Passion engendrée par Hergé et son Tintin et le lotus bleu ! J’ai concrétisé mon rêve en 1995 en allant au Viêt Nam… Depuis, je n’ai jamais plus jamais vraiment posé mon sac… »

Jean Paul Louis compte parmi les 150 adhérents rennais d’ABM. L’association rennaise aime à organiser des soirées diapositives ou vidéo saupoudrées des commentaires des voyageurs qui rentrent au bercail et ce, une fois par mois, de septembre à mai : « beaucoup de nos adhérents voyagent l’hiver… en hémisphère sud, il y fait bien meilleur et on n’est plus en plein rush de la saison touristique. C’est une facilité pour nous parce que notre structure compte plus de 50% de retraités, donc on a du temps libre pour organiser nos voyages et pour les périples en eux-mêmes. »

Même si la dimension de reportage anime tout particulièrement l’association, ce n’est pas là le but premier de la structure…bons plans, adresses, contacts, horaires, les adhérents d’A.B.M. aiment à échanger sur les différents pays traversés, privilégiant l’expérience de leurs compatriotes « globe trotteurs » à certains guides de voyage : « quand on revient de voyage, il y a retour à la case du « globe trotter » à Paris où nous déposons nos impressions et nos notes de voyage pour l’édition du « globe trotter magazine »… le magazine est édité à Paris et les articles sont rédigés par les adhérents. »

Des guides pour voyageurs, un trouve cependant grâce à ses yeux de baroudeur : « Le Lonely Planet est certainement ce qu’il y a de mieux actuellement, même s’il n’est pas actualisé assez rapidement ! » Peut on encore aujourd’hui parler d’aventurier pour qui part en voyage ? « Non, plus vraiment ! Même si les adhérents de la fédération sont quand même tous un peu à la recherche de l’aventure… on ne donne jamais dans le voyage organisé ! Il y a cinquante ans, il y avait une réelle notion d’aventure dans le voyage parce que moins de voyageurs, moins de guides, beaucoup de pays étaient fermés aux touristes et les périples étaient beaucoup plus longs… Maintenant, avec Internet notamment, on peut tout baliser avant le départ, on y trouve une richesse incroyable ! Avec les blogs, on peut suivre les gens en voyage, voir leurs photos, leur progression et on se tient au courant… surtout que sur les 150 adhérents, certains ne voyagent que grâce à nos récits, à nos photos… On peut voyager de plein de façon différentes, avec la littérature par exemple, mais la notion de périple reste irremplaçable, elle amène un regard différent sur l’autre… Voyager, ça devrait être obligatoire ! »

http://abmrennes.eu/